Projet MeThAL : 25 pièces de théâtre alsacien déjà encodées en TEI

Le projet MeThAL est en train de créer un corpus de pièces de théâtre en alsacien encodé en TEI et de disponibilité publique, couvrant principalement la période 1870-1940. Le projet effectue une océrisation (reconnaissance automatique des caractères ou OCR) sur la base des numérisations disponibles sur Numistral et, après correction de l’OCR, les encode en TEI, un standard pour la représentation textuelle numérique largement utilisé dans les humanités numériques. Dans des articles précédents (voir ici et ), notre carnet avait déjà annoncé le lancement du projet ainsi qu’une étude diachronique sur la distribution des personnages des pièces, en fonction de groupes sociaux et professionnels.

https://methal.pages.unistra.fr/

Le volume du corpus encodé en TEI a maintenant atteint 25 pièces. La sélection de pièces comprend certaines des pièces les plus importantes du théâtre en alsacien, telles que Der Pfingstmontag (Arnold, 1816) ou D’r Herr Maire (Stoskopf, 1898). La sélection inclut aussi des pièces moins connues, puisque le corpus vise à documenter la variété du répertoire, s’inspirant des approches macroanalytiques, où il s’agit d’explorer des œuvres au-delà des plus étudiées. Bien que la comédie prédomine dans le théâtre alsacien, des pièces « sérieuses » avec un thème social existent également, et deux drames de ce type par J. Greber (Lucie et D’Jumpfer Prinzesse, parus dans les années 1890) font partie des pièces encodées.

L’encodage TEI fournit des identifiants pour chaque personnage de la pièce (que le personnage soit mentionné dans le dramatis personæ ou pas). Ces identifiants servent à relier ensemble tout le texte émis par un personnage malgré de possibles variations dans la façon dont le personnage est nommé à travers la pièce, et aide donc à étudier séparément le texte relié à différents (types de) personnages.

Une autre caractéristique de l’encodage effectué est l’ajout d’identifiants Wikidata pour les pièces et pour les auteur.e.s. Wikidata est une base de connaissances collaborative (données liées ouvertes) à l’aide de laquelle nous pouvons contribuer à représenter le patrimoine culturel en ligne. Des entités Wikidata ont été créées pour pièces et auteur.e.s et le corpus pointe vers ces entités, renforçant ainsi la présence des textes alsaciens sur le web de données. L’occasion également pour la Bnu d’effectuer des recherches documentaires sur les imprimeurs et éditeurs à partir de son fonds alsatique. 

En outre, la plateforme DraCor pour l’analyse dramatique computationnelle héberge également les pièces alsaciennes encodées en TEI, sur https://dracor.org/als. Cela donne accès aux différentes analyses disponibles sur la plateforme, p. ex. des analyses d’interaction entre les personnages ou des visualisations de la distribution des personnages sur scène, ou d’autres analyses quantitatives qui peuvent aider à caractériser les techniques dramatiques employées dans le corpus.

Pablo Ruiz Fabo

Maître de conférences en linguistique informatique

Département d’informatique, Faculté des langues, Université de Strasbourg
UR 1339 LiLPa – Linguistique, Langues, Parole

avec la collaboration de Madeleine Hubert, Lab Manager, Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg


Elise Girold

Conservatrice des bibliothèques Directrice adjointe du Pôle Partage, diffusion et réseaux Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.