Retour sur la soirée Dante du 20 octobre

Tout au long de l’année 2021, où l’on célébrait le 700e anniversaire de sa mort, la BNU a mis Dante à l’honneur (rappelons que la BNU, avec le fonds Witte, possède une des principales sources sur la redécouverte et la réédition des textes du poètes au 19e siècle ; voir à ce sujet le numéro 23 de La Revue de la BNU). Après la parution, au printemps, d’un numéro de La Revue de la BNU (voir le billet https://bnu.hypotheses.org/7921) et une participation de la bibliothèque au colloque international organisé cet automne par la BnF et l’Ecole nationale des chartes, la soirée du 20 octobre se voulait à la fois scientifique et récréative : à une conférence de Jean-Charles Vegliante sur les traductions de la Comédie, et sur les problèmes posés par la traduction dantesque en général, a succédé un voyage, sur les traces d’Ulysse revues par Dante, au sein du monde médiéval à l’aube de la Renaissance. Le programme précis de la soirée était le suivant :

Soirée spéciale : traduire la Comédie de Dante

Présentation du numéro 23 de La Revue de la BNU consacrée entièrement à Dante Alighieri par Christophe Didier, rédacteur en chef de La Revue.

Conférence de Jean-Charles Vegliante, écrivain et traducteur de Dante en France (modération par Enrica Zanin et Patrick Werly, Université de Strasbourg).

Lecture récitative bilingue du chant XXVI de l’Enfer, communément appelé le chant d’Ulysse, par Cristiano Nocera, acteur de la Compagnie Lavoro Nero Teatro (musiques : Johanne Maître, flûte à bec – Thomas Vandevenne, percussions).

En partenariat avec l’Université de Strasbourg, l’Institut culturel italien de Strasbourg et la Compagnie Lavoro Nero Teatro. Avec le parrainage du Consulat général d’Italie à Metz.

La présentation, la conférence et le spectacle peuvent être retrouvés ici :

 


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.