Paroles de chercheur : André Rauch

 

En quelques mots, pourriez-vous vous présenter ? (Pour une présentation complète, on se reportera à l’article Wikipédia ou au site d’André Rauch.)

André Rauch

Professeur honoraire de l’Université de Strasbourg, je me suis spécialisé dans le domaine de l’histoire culturelle (Une sélection d’ouvrages d’histoire culturelle sera présentée à partir du 13 décembre 2021 et pendant plusieurs semaines au 5è étage de la bibliothèque). Après avoir publié plusieurs livres sur l’histoire de l’éducation, de l’éducation physique, des loisirs et des sports, je me suis intéressé à l’histoire des masculinités, dans un livre intitulé Histoire du Premier sexe de la Révolution à nos jours (Ce livre, ainsi que la plupart de ceux l’auteur, sont disponibles à la Bnu).

L’histoire des passions a ensuite retenu mon attention : la paresse, la luxure et plus récemment L’Envie, une histoire tourmentée composent mes nouvelles recherches. Par ailleurs, dans le domaine des loisirs et de l’éducation, j’ai publié plusieurs articles sur la marche, la randonnée et le voyage en montagne.

Quelle est votre fréquentation des bibliothèques et quelle place occupe la documentation dans vos recherches ?

Comme chacun a sa langue maternelle, j’ai ma bibliothèque première : la BNU de Strasbourg que je fréquente depuis 1961. Ce n’est pas seulement sa proximité qui m’attire, mais la qualité de ses services, et tout d’abord l’accueil que le personnel réserve à ses visiteurs et ses lecteurs. Et, au-delà de ce caractère convivial, l’importance de ses collections en fait pour moi une ressource inestimable.

Je pratique aussi la BnF, les archives, les collections privées, etc.

Quels liens entretenez-vous avec la Bnu ?

Il y a bien sûr les liens de proximité, c’est-à-dire d’estime et d’amitié. Mais il y a surtout la facilité avec laquelle s’effectue la consultation, lecture à domicile ou en salle. Sans parler du prêt inter-bibliothèque, rapide, efficace et facile d’accès. Faut-il ajouter que c’est l’unique bibliothèque française ouverte tout au long de l’année ? Ne pas négliger qu’elle reste ouverte jusque tard le soir et est accessible même le dimanche.

Quelle est votre actualité scientifique ?

En gros, j’en vois trois. La publication de livres, à titre personnel, de livres collectifs qui me relient à d’autres chercheurs, d’articles de revues qui m’associent à l’actualité, de communications en public ou en congrès qui me permettent de communiquer l’état de ma recherche. Ce qui relève de la « vulgarisation » est également important dans ma conception démocratique de la recherche.


 


Agnès Leroy

Cheffe du service Sciences humaines et sociales - Bibliothèque nationale et universitaire, Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.