Architecture des bibliothèques autour de 1900 : les actes du colloque de Kiel publiés

Nous avons déjà rendu compte sur ce blog (voir le billet du 6 janvier 2020) du colloque qui, sous le titre « Bibliotheksarchitektur um 1900 und ihre denkmalgerechte Reaktivierung » (L’architecture des bibliothèques autour de 1900 et la remise en valeur de ce patrimoine) examinait de destin de ces bâtiments nés à une époque (le 19e siècle) de transformations majeures dans le monde de la circulation de l’information et confrontés aujourd’hui à la « révolution numérique » et à ce qu’elle induit comme modification des usages – lesquels ne sont bien entendu pas sans conséquences sur les bâtiments eux-mêmes. Les exemples, tous allemands, étaient suscités par l’histoire et le destin du bâtiment de l’ancienne bibliothèque universitaire de Kiel, emblématique de cette époque de « boom constructif » et dont l’architecte, Martin Gropius, est encore aujourd’hui bien connu. Dans ce contexte, parler de l’histoire de la Bnu, ancienne Kaiserliche Universitäts- und Landesbibliothek zu Strassburg, et de ses « heurs et malheurs » au cours du 20e siècle, prenait tout son sens.

La publication du volume des actes  (Bibliotheksarchitektur um 1900, hrsg. von K. G. Beuckers und Nils Meyer, Kiel, Ludwig, 2020 ; ISBN 978-3-86935-379-1) élargit encore la perspective du colloque, en ajoutant des exemples venus de l’ancien empire germanique, et donc de territoires qui, comme l’Alsace, ne sont plus sous domination allemande mais n’en conservent pas moins un héritage culturel très présent – ne pensons, pour Strasbourg, qu’au récent classement de la « Neustadt » allemande, érigée entre 1871 et 1918, au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le cas de la BNU apparaît ainsi resitué non seulement dans sa perspective régionale (le volume traite également de Stuttgart, Freiburg ou Tübingen), mais aussi par des exemples particulièrement éclairants venus des « marches de l’Est » (Poznan, Danzig) et qui permettent une meilleure mise en contexte de leurs cousins des marches de l’Ouest. L’ouvrage donne à lire, en tous les cas, un ensemble d’études particulièrement complet (et très illustré) sur ce qui fut une des périodes les plus productives de l’architecture européenne et sur un type de constructions (les bibliothèques) qui en fut singulièrement emblématique, au même titre que les gares, les postes, les théâtres ou les églises, pour ne parler que des bâtiments publics.

L’histoire de la Bnu et de son bâtiment, qui a fait ces dernières années l’objet de publications d’importance (Métamorphoses : un bâtiment, des collections ; bibliothèques strasbourg origines-XXIe siècle, toutes deux en 2015), ne bénéficiait paradoxalement pas d’une publication récente en allemand. Avec Bibliotheksarchitektur um 1900, et même si l’ampleur d’un article ne saurait être comparée à celle d’une monographie complète, ce manque est en partie comblé.


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search