Focus sur la numérisation de la presse à la Bnu

Depuis plusieurs années, la Bnu, comme d’autres établissements, est engagée dans une démarche de numérisation et de diffusion en ligne de ses collections de presse locale.

Un intérêt à l’échelle nationale pour les collections de presse

Ce travail s’inscrit dans un contexte national favorable à la diffusion de ces ensembles rassemblant un nombre important de sources pour l’étude des 19e et 20e siècles. Des liens ont été établis dans le cadre de la politique des pôles associés de la Bibliothèque nationale de France (BnF) afin d’améliorer le signalement de ces importants et riches gisements documentaires. La BnF gère d’ailleurs un portail destiné à rassembler toutes ces informations concernant la presse locale : http://presselocaleancienne.bnf.fr/accueil . Ce portail permet non seulement de repérer les lieux de conservation des titres recherchés mais aussi de s’informer quant à leur accessibilité sous forme numérisée.

Cet intérêt fort pour les collections de presse, leur étude, leur conservation et leur diffusion a encore été confirmé il y a quelques mois par l’annonce par la BnF de la création prochaine d’un Conservatoire national consacré à ces collections.

De la même manière, les bibliothèques du Sillon lorrain (Nancy, Metz, Epinal, Thionville) mènent également un programme de numérisation de la presse lorraine dont les résultats sont diffusés sur Limédia Kiosque.

La presse à la Bnu

Pour son programme de numérisation de la presse locale, la Bnu a pu s’appuyer sur les fonds constitués au fil des années par les entrées du dépôt légal qu’elle gère à l’échelle régionale depuis sa fondation en 1871. Bien sûr, les contours de cette couverture régionale ont évolué au gré des événements politiques, chargée du dépôt légal pour le Reichsland Alsace-Moselle entre 1871-1918, la bibliothèque s’est ensuite concentrée sur l’Alsace en particulier grâce à des dépôts provenant des préfectures ou du Ministère de l’Intérieur.

Cet ensemble regroupant plus de 800 titres et des milliers de pages a fait l’objet d’une grande campagne de microfilmage dans les années 1980. Un chantier destiné alors à assurer la conservation de ces documents souvent imprimés sur des papiers fragiles et parfois de mauvaise qualité. Les chercheurs ont ainsi pu continuer à accéder à ces pages sans risquer de les détériorer.

Aujourd’hui se pose la question de la diffusion en ligne de ces milliers de pages. Depuis plusieurs années, la Bnu mène une politique volontariste dans ce domaine. Outre la presse locale, différents ensembles sont diffusés sur Numistral.fr :

De nombreux titres sont diffusés en ligne depuis plusieurs années mais de nouveaux numéros s’ajoutent régulièrement et l’année 2020 marque une accélération de cette politique de diffusion de la presse numérisée en ligne. La Bnu bénéficie dans le cadre de cette politique du soutien constant de la Région Grand Est. Depuis janvier, les titres suivants se sont ajoutés au corpus déjà présent :

Der Elsässer / L’Alsacien période 1914-1940

Ce journal créé en 1885 participe à l’organisation d’un catholicisme politique à Strasbourg. il devient l’organe officiel du parti politique le Centre alsacien-mosellan entre 1906 et 1918. Après la Première Guerre mondiale, la société Der Elsässer se donne pour ambition de « faire paraître des journaux et des revues qui défendent les principes catholiques et nationaux ». À partir de 1923, le journal multiplie les éditions locales. Le titre est alors étroitement lié à l’Union populaire républicaine, parti à tendance chrétienne-démocrate d’Alsace. Après 1945, le journal renaît sous un nouveau titre : le Nouvel Alsacien, journal dont le dernier numéro est paru en juillet 1986.

Der Unterländer / le Courrier de Basse-Alsace période 1908-1940

Ce journal apparaît en 1904, il est imprimé à Haguenau. Il s’agit de l’édition locale des arrondissements de Haguenau et Wissembourg du journal Der Elsässer dont il reprend la majeure partie des articles en-dehors des nouvelles locales. Sa parution prend fin le 8 mai 1940.

Colmarer Neueste Nachrichten / les Dernières nouvelles de Colmar période 1921-1932

Créé en 1921 par les Dernières nouvelles de Strasbourg dont il constitue l’édition locale pour Colmar, il reprend les informations générales du titre strasbourgeois. Il contient en outre des rubriques variées ayant trait à la vie sociale, pratique ou distractive de la région colmarienne. En 1933, il fusionne avec le Journal de Guebwiller. Il suspend sa parution le 15 mai 1940 avant de reparaître à partir du 20 février 1945 sous le titre les Dernières nouvelles du Haut-Rhin. Il publie son dernier numéro le 28 août 1969 avant d’être absorbé par les Dernières nouvelles d’Alsace dont il devient l’édition de Colmar.

L’Industriel alsacien : journal de l’industrie, du commerce et de l’agriculture période 1835-1877

Un des plus importants journal alsacien du 19e siècle, il est imprimé à Mulhouse à partir de 1833 et est entièrement rédigé en français. Biquotidien à partir de 1870, il cesse de paraître entre le 7 février et le 19 avril 1871 et disparaît en 1877. Il constitue un titre aux tendances libérales.

Freie Presse / la Presse libre période 1925-1939

Fondé en 1898, Freie Presse / la Presse libre est l’organe du parti social-démocrate en Alsace jusqu’en 1918. Après le retour de la région à la France, il devient l’organe de la SFIO du Bas-Rhin et le reste jusqu’en 1960.

la Presse libre période 1939-1948

Titre qui succède à la Freie Presse (voir ci-dessus), autorisé à reparaître le 21 décembre 1944 par le Commissaire de la République, il titre son premier numéro du 22 décembre de la même année : Le Jour de gloire est arrivé. Nous saluons nos libérateurs avec gratitude. En raison des pénuries de papier, d’électricité et du contexte difficile de la fin de la guerre, sa parution reste irrégulière et limitée à deux pages jusqu’à la mi-janvier 1945. En 1960, pour des raisons économiques, il fusionne avec le titre Le Républicain du Haut-Rhin qui donnant naissance à Le Républicain d’Alsace-La Presse libre.

Der Meiselocker : Wochen-Beilage der « Freie Presse » / le Petit strasbourgeois période 1919-1927

Supplément du titre Freie Presse / la Presse libre, le Meiselocker paraît de 1919 à 1939. Il contient principalement des textes littéraires en allemand ou en alsacien.

Le Nouvelliste d’Alsace période 1923-1940

Fondé en 1923, ce journal politique et d’information est proche de l’Union populaire républicaine (UPR). Il succède au Nouveau Rhin français et fusionne avec le titre Le Courrier de Strasbourg à partir du 30 mars 1929. La partie informative du journal est majoritairement constituée de nouvelles locales et régionales. Les informations générales sont issues du supplément tiré-à-part la Croix du dimanche, un hebdomadaire catholique parisien.

Landwirtschaftliche Zeitschrift für Elsass-Lothringen / le Journal agricole d’Alsace-Lorraine période 1900-1940

Édité entre 1919 et 1940 par la Commission administrative du Journal agricole d’Alsace et de Lorraine élu par le Conseil d’agriculture, ce titre est principalement consacré à l’information de type professionnelle et économique pour la paysannerie. Il ne poursuit aucun but politique. La parution cesse le 11 mai 1940. En novembre 1945, il reparaît sous le titre le Journal agricole devenu ensuite l’Est agricole et viticole. Le journal traite des questions économiques, sociales ou législatives relatives au monde agricole en Alsace, en France mais aussi à l’étranger. Il publie les communication officielles des comices agricoles, les bilans des coopératives, des caisses mutuelles agricoles ou une revue de presse.

Gebweiler Tagblatt/ Journal de Guebwiller période 1925-1933

Ce quotidien de langue allemande fait suite au titre Gebweiler Kreisblatt qui est paru de 1905 à 1918. Il contient des informations générale et politique. Il fusionne avec les Dernières nouvelles des Colmar à partir de 1933 et devient les Gebweiler neueste Nachrichten / les Dernières nouvelles de Guebwiller, période 1933-1940

Niederrheinischer Kurier / Courrier du Bas-Rhin un numéro de 1803 (la mise en ligne débute)

Ce titre fait suite au Strassburger Weltbote, il débute sa parution en 1803. À partir de 1810, il prend le titre français de Courrier de Strasbourg et devient bilingue. En 1823, il devient le Courrier du Bas-Rhin et appartient à la famille Silbermann jusqu’en 1872. Ce journal de tendance libérale est le plus important tirage de la presse alsacienne du 19e siècle. En septembre 1874, le titre fusionne avec l’Elsässer Journal pour devenir le Journal d’Alsace-Lorraine.

Kriegs-Berichte / Journal alsacien. Bulletin des armées de la République en Alsace période 1914-1918

Ce titre constitue un complément au corpus « journaux de tranchées » dont il se rapproche. L’opération de numérisation a pu être réalisée grâce au soutien de la Ville de Dannemarie qui a permis de combler certaines lacunes présentes dans la collection de la Bnu. Ce journal dont la rédaction en chef était assuré par Henri Zislin (1875-1958) était destiné aux populations civiles alsaciennes de la zone du sud du Haut-Rhin qui se trouvait derrière les lignes françaises. La publication était par conséquent principalement en langue allemande mais contenait les nouvelles officielles de l’Armée ou des autorités françaises.

Un travail au long cours

Les collections de presse forment des ensembles complexes : les titres, les paginations, les formats peuvent évoluer au gré de la vie de ces différents journaux. Ces évolutions posent des problématiques spécifiques de signalement ou de catalogage. En outre, en raison de leur périodicité ces ensembles forment également des corpus très importants pouvant rassembler plusieurs milliers de pages. Pour cette raison, les versements en ligne se font progressivement et par conséquent les périodes indiquées peuvent parfois comporter des lacunes. De surcroît en Alsace se pose la question du bilinguisme de ces publications éditées en français et en allemand, voire parfois en alsacien (notamment pour la presse satirique) ce qui implique des traitements complémentaires pour aboutir à une diffusion avec un OCR (reconnaissance optique des caractères) permettant une exploration de ces ensembles de sources considérables grâce à une recherche plein texte.

Ces milliers de pages nécessitent un important travail de contrôle permettant de vérifier la conformité des images produites et de leurs descriptions bibliographiques. Le contrôle doit porter sur plusieurs points :

  • qualité des images (netteté, colorimétrie, cadrage), ce contrôle est pour partie visuel, pour partie réalisé à l’aide de logiciels qui permettront de réaliser des mesures,
  • conformité du fichier (numéro de version du JPG ou du TIFF, taux de compression, intégrité du fichier…),
  • complétude et sérialisation correcte des vues,
  • concordance entre le nommage et les vues réalisées (et respect du plan de nommage fourni au prestataire),
  • complétude des métadonnées embarquées ,
  • arborescence des dossiers et fichiers dans l’archive livrée.
  • qualité et conformité du contenu du fichier (qualité de l’OCR en tant que tel, qualité des informations de structure et de contenu du METS).

Les équipes de la Bnu travaillent en permanence à l’amélioration de la diffusion de ces riches ensembles afin de développer les recherches potentielles qui pourraient être menées grâce à eux.

Outre ces aspects scientifiques, ces journaux témoignent également pour un public plus large des aspects quotidiens et des centres d’intérêts des populations de l’époque. Les journaux constituant alors la principale source d’information de citoyens qui bénéficiaient alors de ce processus de massification de l’information grâce aux bienfaits de l’enseignement généralisé.

Des projets à venir

En raison de la masse documentaire représentée par la presse, les opérations de numérisation les concernant sont menées sur de nombreuses années. Dans les années à venir, la Bnu souhaite développer la mise en ligne d’une partie de ses collections de presse mosellane. Un travail rendu nécessaire par l’état de conservation parfois préoccupant de titres qui ne sont parfois conserver dans aucune autre bibliothèque. Un chantier de sauvegarde préalable à la numérisation des titres est en cours. L’opération sera menée en coopération avec les institutions mosellanes notamment. Comme pour ses autres projets de numérisation de la presse la Bnu espère bénéficier du soutien fidèle de la Région Grand Est.

Autre projet en gestation, la Bnu souhaiterait pouvoir mettre en ligne les titres les plus diffusés comme les Dernières nouvelles d’Alsace1 dont le premier numéro est paru en 1877 et qui constitue un titre extrêmement consulté par le public. Pour l’heure, ces opérations de numérisation se sont concentrées sur les périodes tombées dans le domaine public, mais des accords avec les éditeurs pourraient ouvrir de nouvelles perspectives vers la mise en ligne d’années sous droit avec des journaux parus dans les années 1950 ou 1960 par exemple.

Pour aller plus loin :

La numérisation de la presse à la Bibliothèque municipale de Nancy : article paru dans Epitomé

Gérard Littler, La Presse alsacienne des origines à 1950 [catalogue de l’exposition présentée à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg du 28 septembre au 23 octobre 1976 ], Strasbourg : Bnu, 1976, 50 p.

Claude Lorentz, La Presse alsacienne du XXe siècle, Strasbourg : Bnu, 1997, 565 p.

[sur les Kriegsberichte] Jérôme Schweitzer, « Propagande française en langue allemande pour l’âme alsacienne », dans Trésors des bibliothèques et archives d’Alsace, Strasbourg : Nuée bleue, 2017, p.373.

1. Actuellement seules les années 1914-1918 des Strassburger neueste Nachrichten sont disponibles en ligne sur Numistral. La badische Landesbibliothek de Karlsruhe propose en ligne une partie des numéros parus entre 1940 et 1944 (le journal était alors l’organe officiel du NSDAP). 

 


Jérôme Schweitzer

Directeur du pôle Partage, diffusion et réseaux

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search