Exposition L’Œil de Huysmans

Du 2 octobre 2020 au 17 janvier 2021, le Musée d’art moderne et contemporain de la ville de Strasbourg (MAMCS) présentera une exposition intitulée L’Œil de Huysmans, Manet, Degas, Moreau.

En partenariat avec le Musée d’Orsay et conçue comme un voyage dans l’œuvre de l’écrivain Joris-Karl Huysmans (1848-1907), l’exposition du MAMCS présente les écrits, les œuvres et les objets qui contribuent à forger les univers de Huysmans, caractéristiques d’une fin de siècle qui oscille entre fascination pour le progrès et curiosité pour l’occulte.

Avec un prêt de 70 documents, la Bnu est un des partenaires les plus importants de cet événement. La sélection a été réalisée par Estelle Pietrzick et Coralie Pissis des musées de Strasbourg en collaboration avec Marilyne Pont et Catherine Soulé-Sandic, sous la responsabilité de Claude Lorentz (Bnu – service Arts, langues, littératures et aires culturelles). Elle comporte de nombreuses œuvres de contemporains de Huysmans mentionnées dans A Rebours en édition d’époque, mais aussi des traités de médecine et de sciences du XIXe, des références plus anciennes à travers les auteurs de la basse latinité et pour finir (car c’est sur cette pièce que s’achève l’exposition) un manuscrit, La Cité de Dieu de Saint-Augustin, l’un des plus beaux ouvrages des collections de la Bnu. En outre, les bibliothèques universitaires de Strasbourg, en particulier celle de médecine et d’odontologie, ont également prêté des documents pour compléter le riche parcours proposé par l’exposition.

Figure du naturalisme (considéré comme « fils spirituel de Zola »), chroniqueur d’un Paris en pleine mutation, critique d’art éclairé, auteur décadent, écrivain catholique, Huysmans fut toutes ces plumes à la fois. Elles ne s’excluent pas les unes les autres, mais au contraire se superposent comme autant de couches de glacis sous le pinceau du peintre Primitif. « Exposer Huysmans » relève du défi car un tel projet implique de mettre en présence des œuvres, objets et écrits bien différents : les carnations d’Edgar Degas et les noirs de Félicien Rops, le livre précieux et le traité médical, les parfums élégants et l’objet de pacotille. Huysmans collectionne les mots et offre à son lecteur de rutilants catalogues de couleurs, de matières et de sensations, quelle que soit la nature du récit qui l’occupe (chroniques pour la presse, romans, correspondances…).

Volet complémentaire et enrichi du projet développé par le musée d’Orsay, cette exposition est conçue comme autant de tableaux aux ambiances différenciées. Elle est agencée en dix salles qui vont du boudoir à la rue de Paris, du Salon à l’évocation de la demeure de Des Esseintes, héros iconique d’À Rebours (1884), sans oublier l’architecture et l’art religieux, sujets de prédilection du dernier Huysmans. Le visiteur est invité à découvrir un parcours sensoriel où se rencontrent une certaine idée de la modernité et la décadence latine, le retable d’Issenheim et les Folies-Bergères, le rêve et la mélancolie.

Cette exposition réunit des prêts prestigieux et présente plus de 440 œuvres et artefacts, provenant notamment des musées d’Orsay et de l’Orangerie (Manet, Degas, Moreau, Caillebotte, Pissarro, Gervex, Bouguereau…), de la Bibliothèque nationale de France, du musée des Arts et Métiers (Paris), du musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem, Marseille), et à Strasbourg, de la Bibliothèque nationale et universitaire, du Jardin des sciences et des Musées de la Ville…

Commissariat : Estelle Pietrzyk, conservatrice en chef du Patrimoine, directrice du MAMCS.
L’étape strasbourgeoise de cette exposition a bénéficié de l’expertise de Robert Kopp, professeur de littérature française, Université de Bâle.

Exposition organisée par les Musées de la Ville de Strasbourg et les musées d’Orsay et de l’Orangerie, Paris, avec le concours exceptionnel de la Bibliothèque nationale de France et de la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Cette exposition bénéficie du soutien exceptionnel de l’Eurométropole de Strasbourg et du soutien de Lubin.

Informations pratiques


Jérôme Schweitzer

Directeur du pôle Partage, diffusion et réseaux

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search