L’infinie diversité des paysages viticoles

Les régions viticoles offrent une variété extraordinaire de paysages. La vigne est en effet une plante qui pousse dans une gamme de milieux très divers, que ce soit d’un point de vue géologique, pédologique ou climatique. Le mode de conduite des vignes, l’agencement des vignobles et la manière dont ils s’inscrivent dans l’espace rural aussi bien que dans leur « écrin » naturel, apportent une touche supplémentaire à cette diversité.

Et si l’on prend en compte le fait que nos regards individuels diffèrent en fonction de nos référentiels culturels, c’est vraiment une infinité de paysages qui s’offrent à nous.

Avec Dominique Schwartz, professeur à l’Université de Strasbourg. Spécialisé en pédologie et biogéographie, ses travaux portent sur l’histoire des paysages agraires.

Mardi 6 octobre 2020 à 18h30 | Auditorium 1er étage | Entrée libre, sur réservation.



Citer ce billet
Térence Bui (2020, 30 septembre). L’infinie diversité des paysages viticoles. Lieu de recherche : le carnet de la Bnu. Consulté le 21 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m45i

Térence Bui

Administrateur technique

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search