Mener des recherches sur les manuscrits

Mémorial de la commanderie de Saint-Jean à Strasbourg. 14e siècle. MS.0.739

 

Les manuscrits sont les sources premières de l’information historique. Leur diversité et leur éparpillement sur les territoires nécessitent d’une part l’utilisation de catalogues collectifs et d’autre part des fouilles dans des outils très divers. Seront ici rappelés les quelques ressources disponibles en ligne, qui permettent de rechercher des références et parfois d’accéder à distance aux numérisations des manuscrits eux-mêmes. Ce rappel est modeste et ne prétend pas traiter ce vaste sujet. Il sera axé sur la partie de l’Europe médiane qui est susceptible de concerner au moins pour une part notre région géographique et historique.

 

Les grands catalogues collectifs français et allemands

La base Archives et manuscrits de la BnF : BAM
La base Archives et manuscrits du Catalogue collectif de France (CCFR)
La base Calames : manuscrits et archives des établissements français de l’enseignement supérieur

Notons que la base Manuscrits du CCFR contient également les données de Calames

En Allemagne, les archives et manuscrits sont catalogués dans l’outil appelé Kalliope. Ce sont autant des manuscrits médiévaux que modernes ou contemporains.

 

 

Manuscrits médiévaux

Psautier dit de saint Louis (vers 1270-1274), Latin 10525, enluminé par le Maître de Noah pour ce f.7v

Un portail spécialisé pour les médiévistes offre des liens à n’en plus finir, Ménestrel. On y trouvera les liens vers les grandes entreprises de numérisation de bien des pays.

En Allemagne, c’est le Handschriftencensus qui centralise l’information sur les manuscrits médiévaux

Pour la Suisse, la bibliothèque virtuelle des manuscrits s’appelle e-codices.

Mais on trouvera toutes ces adresses sur Menestrel. Donc inutile d’aller donner d’autres exemples.

 

Manuscrits enluminés

Récolte de la mandragore, Supplément turc 1063, fol. 17v

Les manuscrits enluminés de la BnF sont rendus accessibles sur la base Mandragore.

L’IRHT (Institut de recherche sur l’histoire des textes) propose la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM)  qui permet de visualiser les pages enluminées de tous (?) les manuscrits médiévaux conservés en France.

Liber Floridus est inaccessible. C’était une base donnant accès à un grand nombre de manuscrits enluminés détenus par les institutions de l’Enseignement supérieur.

Ces différentes bases sont regroupées dans Manuscrits enluminés des bibliothèques de France.

Le portail Biblissima oriente vers de nombreux outils plus ciblés, dont celui-ci, sur les enluminures.

Pour l’Allemagne, Manuscripta Mediaevalia.

 

Au-delà des bibliothèques

Patrimoine numérique recense les manuscrits disséminés dans les institutions dépendant du ministère de la Culture.

Les musées français possèdent des trésors d’enluminure. La base Joconde permet de les visualiser grâce à son moteur de recherche.

 

Outils particuliers

Services d’archives : Les Archives de France proposent une aide sur leur portail qui permet de prendre connaissance des outils disponibles

Manuscrits littéraires : l’IMEC (Institut mémoire de l’édition contemporaine) pertinent pour les auteurs contemporains de littérature et de critique.

Des cours en ligne, par exemple sur la codicologie, sont visibles à partir de la base Menestrel.

 

A la Bnu

Manuscrits latins. S. Gregorii Magni Moralium in Job libri XI-XXXV. S. Gregorii Magni Moralium in Job libri XI-XXII, Bnu, Ms.0.001

La base Numistral propose plusieurs collections de manuscrits, collections qui s’accroissent sans cesse. Notons :


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.