Projet d’exposition en cours : L’Alsace face au nazisme

Le projet d’exposition L’Alsace face au nazisme s’intéressera à la manière dont les régions françaises situées aux frontières immédiates de l’Allemagne, en particulier l’Alsace, ont été confrontées à l’idéologie nazie. L’exposition sera présentée à la Bnu au cours de l’année 2022.

L’ambition de ce projet sera de souligner le rejet ou au contraire l’intérêt dont a pu faire l’objet le nazisme.

Comment cette menace grandissante sur la vie quotidienne a pesé sur la vie politique en Alsace, en Lorraine ou le long de la forêt des Ardennes ? Comment dans l’Allemagne du IIIe Reich voyait-on ces provinces sous l’œil, entre autres, de la Westforschung ?

Après la Libération, comment ces provinces meurtries ont-elles été réintégrées à la République française ? Quelles incompréhensions ont pu exister entre Alsaciens ou Mosellans d’une part et le reste de la France d’autre part ?  

Ce projet cherchera à s’inscrire dans la perspective des travaux ouverts par des expositions récentes comme Hitler et les Allemands / Hitler und die Deutschen présentée au Deutsches Historisches Museum entre octobre 2010 et février 2011. Il s’inscrit également dans le prolongement des recherches menées par Peter Schöttler, auteur du livre Du Rhin à la Manche. Frontières et relations franco-allemandes au XXe siècle (Presses universitaires François Rabelais, 2017). Dans cet ouvrage, Peter Schöttler s’intéresse notamment à la question des frontières occidentales revendiquées par le Troisième Reich et à la manière dont certains historiens allemands ont justifié ces projets ou comment les historiens français ont opposé des arguments à ces demandes. 

L’exposition portera un intérêt plus particulier à l’attitude des populations, à l’impact du nazisme et du risque de conflit sur la vie quotidienne.

Elle abordera principalement la période 1940-1945 : entre une Alsace-Moselle annexée de fait au « Grand Reich » et intégrée dans des Gau, une large bande entre Meuse et Vosges considérée comme une zone interdite réservée à la colonisation aryenne, la Champagne et les Ardennes occupées, la façon dont les populations ont fait face, leur résistance. Quelles attitudes ont été adoptées ? De quelle manière certains ont cherché à participer à la mise en place de l’idéologie nazie ou d’un régime autoritaire dans la région ? Un éclairage spécifique sera consacré au traumatisme de l’incorporation de force des Alsaciens-Mosellans dans les forces armées allemandes décrétée à partir d’août 1942. D’autant plus que 2022 marquera les commémorations du 80e anniversaire de la publication du décret d’incorporation de force par le Gauleiter Wagner.

Le commissariat de l’exposition sera assuré par Catherine Maurer (Equipe d’accueil Arche Unistra) et par Jérôme Schweitzer (Bnu)


Jérôme Schweitzer

Directeur du pôle Partage, diffusion et réseaux

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.