Appel à chercheur de la Bnu (2025-2026)

L’appel publié par la Bnu vise à s’associer sur une durée de six mois consécutifs un chercheur dont les travaux concernent un fonds particulier conservé par la bibliothèque pour travailler à sa mise en valeur scientifique et technique avec les équipes de la bibliothèque.

Conformément à son décret n° 92-45 du 15 janvier 1992, modifié par décret n° 2020-1166 du 23 septembre 2020, la Bibliothèque nationale et universitaire (Bnu) a notamment pour mission de mener des actions documentaires et d’appui à la recherche et à la formation et de contribuer au développement de la culture numérique en relation avec ses collections. A ce titre, elle souhaite mettre en place un mécanisme d’accueil de chercheurs à des fins d’étude et de valorisation des collections, en priorité celles inédites, méconnues, rares ou non signalées. Cet accueil vise à favoriser les coopérations et à faire émerger un projet alliant dès sa conception les expertises des chercheurs et celles des spécialistes des collections dans une perspective de science ouverte.

Calendrier prévisionnel : 

  • Ouverture de l’appel : 18 juin 2024 – Clôture de l’appel : 4 novembre 2024 (minuit).
  • Résultats : premier trimestre 2025 après validation par les instances de l’établissement.
  • Début des travaux, au choix du chercheur : 1er ou 2nd semestre universitaire 2025-2026.

Éligibilité : Le candidat doit être un enseignant-chercheur (maître de conférences, professeur des universités), un chercheur (chargé de recherche et directeur de recherche), ou un ingénieur de recherche titulaire et avoir la capacité de venir à la Bnu autant que le nécessite le sujet de la recherche. Aucune condition de nationalité n’est exigée. En revanche le candidat doit avoir un niveau académique, écrit et oral, en français. Il sera possible de soutenir une seule candidature.

Sujets et typologie des travaux : Les candidats peuvent proposer spontanément des sujets de recherche sur des fonds qu’ils auraient préalablement identifiés, ou choisir parmi ceux proposés par la Bnu dans l’annexe accompagnant le règlement. La réponse à cet appel combinera des travaux de recherche, des opérations documentaires, des actions de valorisation visant à l‘ouverture de la recherche vers la société.

Comment envoyer sa candidature ? La candidature doit être construite avec un référent scientifique de la Bnu et envoyée à aapchercheurs@bnu.fr. Elle comprend un cadre de réponse avec les informations administratives et une présentation du sujet de recherche précisant les objectifs, la méthode, les étapes envisagées, les résultats escomptés et la valorisation envisagée (4 pages maximum) et un CV détaillé.

Critères de sélection : 1) Intérêt du sujet proposé pour la valorisation des collections de la Bnu, en priorité celles inédites, méconnues, rares ou non signalées ; 2) Aptitude du candidat à conduire sa recherche dans la durée proposée qui respecte les exigences académiques dans ce domaine et la cohérence de son projet par rapport à son propre parcours ; 3) Clarté et complétude du dossier ; 4) Potentiel de valorisation du résultat de la recherche.

Compensation financière : La Bnu rembourse à l’établissement de rattachement du chercheur associé un montant correspondant à 96 HETD, auxquels s’ajoutent des frais de gestion, dans la limite d’une enveloppe budgétaire d’un montant de 6 000 €. Il revient au candidat de s’assurer que son activité en tant que chercheur associé de la Bnu est compatible avec tout autre activité ou statut qu’il aurait ailleurs et qu’il peut bénéficier d’une mise à disposition de six mois de la part de son établissement de rattachement. 

Documents :

Exemples de corpus proposés par la Bnu à retrouver dans l’annexe ci-dessus (les candidats peuvent aussi proposer spontanément des sujets de recherche sur des fonds qu’ils auraient préalablement identifiés) :

  • EDITER LA POÉSIE CONTEMPORAINE : LES ÉDITIONS ARFUYEN 
  • À LA FRONTIÈRE DES ARTS DU SPECTACLE ET DE LA LITTÉRATURE : LE FONDS SEVESTE-PERCHELLET
  • DOCUMENTATION CLANDESTINE POLONAISE ET ARCHIVES STRASBOURGEOISES DE SOUTIEN À SOLIDARNOSC
  • VALORISER LES DOCUMENTS SONORES OU COMMENT EXPLOITER LES BANDES MAGNÉTIQUES DU FONDS MOLES  
  • MILIEU FAMILIAL ET INTELLECTUEL DE JACQUES MARITAIN : LES ARCHIVES PRIVÉES DE JULES ET GENEVIÈVE FAVRE (1809-1880 ET 1855-1943) 
  • EXPLORER LES HEBRAICA
  • VALORISATION ET EXPLOITATION DU PATRIMOINE NUMÉRISÉ ICONOGRAPHIQUE
  • LE THÉÂTRE NÉERLANDAIS DU SIÈCLE D’OR AU XIXE SIÈCLE : LE FONDS DE KRUYS-RAAR 
  • LA CONSTITUTION DES FONDS SLAVES DE LA BNU : IDENTITÉ, MÉMOIRE, ENJEUX 
  • DE NAPOLÉON À 1848, LES BOULEVERSEMENTS EUROPÉENS À TRAVERS LES MANUSCRITS DE  WESSENBERG-AMPRINGEN

Pour toute question : aapchercheurs@bnu.fr


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Catherine Désos-Warnier (18 juin 2024). Appel à chercheur de la Bnu (2025-2026). Lieu de recherche : le carnet de la Bnu. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/11uf7


Catherine Désos-Warnier

Catherine Désos-Warnier est docteur en histoire moderne et conservateur en chef des bibliothèques. De mai 2018 à décembre 2023, elle a été chargée de mission pour le GIS CollEx-Persée, infrastructure de recherche en information scientifique, inscrite à la feuille de route nationale du MESR et pilotée par la Bibliothèque nationale et universitaire. Depuis janvier 2024, elle occupe une mission nouvellement créée d'Appui à la recherche.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search