Regard sur l’histoire du tramway de Strasbourg dans les collections de la Bnu

Le projet en discussion de “tram Nord” fait actuellement l’objet de nombreux débats, souvent passionnés, au sein de la Ville et de l’Eurométropole de Strasbourg : l’occasion de se plonger dans les collections de la Bnu pour prendre du recul et réfléchir à ces questions urbanistiques.

Le tramway sur l’avenue des Vosges depuis ses origines

Dès la construction de la Neustadt et de son axe de prestige formé par l’avenue des Vosges, l’avenue d’Alsace puis l’avenue de la Forêt Noire, le tramway relie Schiltigheim en passant par la place de Haguenau pour emprunter l’avenue et rejoindre la place de Kehl.

L’avenue des Vosges est donc conçue dans le plan de circulation urbaine de l’agglomération strasbourgeoise comme un axe structurant des transports urbains dès la fin du XIXe siècle et jusqu’à la disparition du tramway au profit de la circulation automobile dans les années 1960.

Tramway sur la Vogessenstrasse vers 1900, coll. Bnu

Le premier réseau de tramway électrique de l’agglomération de Strasbourg se développe à partir des années 1890. Il s’étend à Kehl à partir de 1896, puis Cronenbourg, Lingolsheim, Breuschwickersheim à partir de 1900. En 1923, le quartier septentrional du Wacken est raccordé au réseau.

Dans les années 1930, le réseau urbain se compose alors de dix lignes transversales ainsi qu’une ligne de ceinture, suivant les quais au sud et les boulevards. Les 234 km d’itinéraire du tramway répartis entre 83 km de lignes urbaines et 151 km de lignes suburbaines, assurent plus de cinquante-cinq millions de voyages par an, dont 2,5 millions pour le réseau de banlieue, et relient la ville à Marckolsheim, Truchtersheim, Westhoffen ou Ottrott1.

Plan de Strasbourg et de son réseau de transport public en 1922, coll. Bnu

Confronté à une baisse constante de sa fréquentation, à une certaine désaffection et surtout à l’engouement et au développement de l’usage des automobiles individuelles, le tram de Strasbourg entame un lent déclin à partir de 1945 avant de disparaître au début des années 1960.

Ce n’est qu’au début des 1990, qu’une renaissance s’engage pour aboutir à une redéfinition de l’espace urbain qui se poursuit encore de nos jours avec les projets d’extension du réseau actuel et les nombreux débats autour du fameux et attendu “tram nord”.

Quelques pistes bibliographiques à la Bnu et ailleurs

Une histoire alsacienne, 1878-1960 : le tramway strasbourgeois de Francis Diemer (2023)

L’art du mouvement depuis 140 ans de Philippe Wendling (2017)

Le tramway dans la ville : le projet urbain négocié à l’aune des déplacements collectif (2011)

Histoire de la rue : de l’Antiquité à nos jours de Danielle Tartakowsky (2022)

Sociologie de l’automobile de Yaonn Demoli (2019)

Qui a eu la peau du tramway ? une émission d’Affaire sensible sur France inter diffusée le 13 février 2024

  1. Source : Ancien tramway de Strasbourg


Citer ce billet
Jérôme Schweitzer (2024, 22 février). Regard sur l’histoire du tramway de Strasbourg dans les collections de la Bnu. Lieu de recherche : le carnet de la Bnu. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vvsb

Jérôme Schweitzer

Directeur du pôle Partage, diffusion et réseaux

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search