Actualité du fonds Jacques et Raïssa Maritain

 

Il y a cinquante ans, le 28 avril 1973, décédait le philosophe Jacques Maritain (1882-1973), l’un des plus grands intellectuels catholiques français du 20e siècle.

À la fois philosophe et théologien laïc, il fut un représentant majeur de la pensée néo thomiste qui de développa en France au lendemain de la Première Guerre mondiale, notamment de son courant progressiste qu’il contribua à diffuser au-delà de l’Hexagone, en Europe et aux Amériques. « Intellectuel » à part entière, il prit part également aux débats de son temps, condamnant durant les années 1930 la guerre d’Espagne, l’antisémitisme et toutes formes d’autoritarisme. Durant la Seconde Guerre mondiale, il prit part, depuis New York où il s’était exilé, à la résistance intellectuelle au nazisme et au vichysme. Au printemps 1945, il fut appelé par le général de Gaulle au poste d’ambassadeur de France auprès du Saint-Siège, fonction qu’il exerça jusqu’en 1948. De 1948 à 1960, il poursuivit et acheva sa carrière universitaire à l’université nord-américaine de Princeton, avant de de se retirer à Toulouse auprès des Petits Frères de Jésus, où il mourut à l’âge de 90 ans.

Son œuvre et son influence font qu’il fait partie des personnalités historiques commémorées en 2023 au titre des commémorations nationales  (https://www.france-memoire.fr/).

Conservant, depuis 2014, les archives et la bibliothèque du philosophe et de son épouse Raïssa, La Bnu de Strasbourg est, à ce titre, associée à deux colloques qui leurs seront consacrés ce printemps.

Le premier se tiendra les 21 et 22 avril au Collège des Bernardins à Paris et évoquera Les Maritain intimes. Il y sera question, entre autres, de la correspondance personnelle entre le philosophe et son épouse et des carnets des époux dont le versement définitif à la Bnu interviendra en 2024.

Le second colloque, Les Maritain et Rome, sera consacré spécifiquement à la période 1945-1948, celle de l’ambassade auprès du Saint-Siège. Elle réunira à Rome, les 12 et 13 mai,  des spécialistes internationaux (France, Italie, États-Unis) de cette période et constituera la première partie d’un cycle triennal d’évènements consacrés à ce sujet.

Claude Lorentz

Voir les programmes ci-joints.

 


OpenEdition vous propose de citer ce billet de la manière suivante :
Claude Lorentz (27 février 2023). Actualité du fonds Jacques et Raïssa Maritain. Lieu de recherche : le carnet de la Bnu. Consulté le 22 juillet 2024 à l’adresse https://doi.org/10.58079/m4bj


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search