[Exposition à venir] Sacrés Rois ! David et Salomon à travers les âges

Fruit d’une collaboration entre la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg et le Laboratoire Théologie protestante – UR 4378 de l’Université de Strasbourg, l’exposition Sacrés rois ! David et Salomon à travers les âges présentera au grand public du 13 septembre au 13 décembre 2023 les différentes manières dont deux figures royales emblématiques, David et Salomon, ont profondément marqué tant la sphère religieuse que le monde profane.  

visuel dossier de présentation

Le propos de l’exposition 

Rois d’Israël au 10e siècle avant notre ère, père et fils apparaissent à travers les âges comme des modèles de souverain dont la légende s’est répandue sous les traits de « valeureux guerriers et conquérants, d’amants légendaires, de poètes visionnaires, de bâtisseurs pionniers et de modèles d’autorité politique »1. L’exposition s’attache donc à montrer comment les deux personnages, dont il est question d’abord et à divers titres dans la Bible hébraïque, ont imprégné et continuent d’imprégner la pensée et la culture dans le temps et dans l’espace. 

Au-delà des réceptions dont David et Salomon ont fait l’objet dans les trois monothéismes et ailleurs, on découvre combien ils sont présents dans la société. C’est ainsi qu’ils ont servi de figures de légitimation du pouvoir, que des épisodes de leur vie sont devenus proverbiaux ou ont été utilisés pour cautionner des combats idéologiques et qu’ils sont présents dans les arts et dans la culture populaire. On verra aussi les deux rois à l’œuvre dans le champ de la poésie, dans le domaine de l’amour, dans l’univers de la magie et on retrouvera leur empreinte dans la cathédrale de Strasbourg et jusque dans la lointaine Éthiopie. 

Le parcours de l’exposition se déroule en six sections : 

  • Aux origines 
  • Modèles de pouvoir 
  • La louange en ses œuvres 
  • Pas de roi sans femmes 
  • Exorcisme et magie 
  • Cultures populaires 

À partir d’une sélection d’épisodes bibliques et de leur réception, chaque thème présente des œuvres d’art (originaux et reproductions), des ouvrages manuscrits ou imprimés ainsi que des artefacts divers (notamment ceux de l’Espace Reine de Saba à Paris, qui permettent d’illustrer la riche réception éthiopienne de la figure de Salomon). Les visiteurs peuvent également visionner des extraits d’œuvres cinématographiques et écouter des extraits de compositions musicales de toutes les époques consacrées à l’une ou l’autre figure. Des chemins de traverse (jeune public, pièces remarquables, histoire de l’art, insolites) permettent de visiter l’exposition sous d’autres formats et points de vue.  

Synopsis

Section 1 – Aux origines : de la légende… à l’archéologie

Cette partie introductive pose les figures de David et de Salomon dans leur contexte à la fois religieux et historique, préliminaire nécessaire à la compréhension des personnages et à leur réception. Elle présente des documents issus des traditions juive, chrétienne et musulmane dont les récits fondent le caractère légendaire des deux rois. Les épisodes qui sont pointés sont développés dans la suite de l’exposition. Sont abordées également des découvertes archéologiques qui questionnent et apportent un éclairage sur la réalité historique des rois David et Salomon.

Section 2 – Modèles de pouvoir

À travers les récits de la bible hébraïque relatifs à David et à Salomon, ce sont deux modes d’exercice du pouvoir qui transparaissent : David, valeureux guerrier et conquérant ; Salomon, modèle de sagesse et de justice. Toutefois, c’est par leur action successive que père et fils bâtissent le puissant royaume d’Israël tel qu’il est décrit dans les textes bibliques. Cette section montre comment les deux rois ont pu faire office de figures emblématiques de légitimation du pouvoir politique au fil de l’histoire et jusqu’à nos jours. Elle s’achève sur une mise en lumière des représentations, éminemment symboliques, de Salomon à la cathédrale de Strasbourg.

Section 3 – La louange en ses œuvres

 La louange divine retentit dans des lieux et des expressions littéraires. Le lieu que la Bible associe aux deux rois est le Temple, promis à David et construit sous le règne de Salomon. L’exposition permet d’en découvrir des représentations anciennes, fondées sur les descriptions bibliques, mais également des reconstitutions contemporaines. Elle conduit aussi dans le monde de la franc-maçonnerie, au sein duquel le Temple se charge de symboles différents.

La tradition a attribué aux deux personnages des écrits divers, poétiques essentiellement. Cette poésie s’exprime dans les Psaumes dits de David, qui continuent d’être chantés lors des offices religieux, juifs et chrétiens. Longtemps, plusieurs écrits ont été prêtés à Salomon. Parmi eux figure un poème érotique, le Cantique des cantiques. Toujours présent dans la liturgie, il investit également des domaines non religieux – jusqu’au rock avec Baschung mais aussi les arts graphiques avec Kupka.

Section 4 – Pas de roi sans femmes

Les femmes célèbrent David comme un héros, des princesses le courtisent et rivalisent pour obtenir ses faveurs, elles sont belles et malines. La belle Bethsabée le séduit en prenant son bain sans se mettre à l’abri des regards ; elle obtiendra de David un fils et ainsi, la plus haute position de mère du roi, Salomon. Celui-ci accueille la reine de Saba venant de loin pour honorer sa sagesse et ses richesses à Jérusalem. En même temps, la Bible lui prête mille épouses, une volupté légendaire et des fêtes idolâtres. David, Salomon et les femmes… toutes ces histoires et intrigues ont nourri l’inspiration ou les fantasmes des illustrateurs et des artistes. Le monde éthiopien, au sein duquel la reine de Saba donne naissance à un fils de Salomon et à une dynastie, constitue un univers à part dans cette réception grâce à des prêts de l’Espace Reine de Saba (Paris).

Section 5 – Exorcismes et magie

L’onction divine ou le don de la sagesse sont allés de pair avec des pouvoirs surnaturels, thaumaturgiques, magiques. Les récits bibliques ont donné lieu à des illustrations et des amplifications à travers le temps et l’espace. Dans la Bible hébraïque, David sait calmer la folie de Saül en jouant de sa harpe ; des artistes se sont emparés de ce thème. La sagesse de Salomon est présentée, quant à elle, comme sans égale et sans limite. On lui a dès lors associé des pouvoirs miraculeux, voire occultes. C’est ainsi que des attributs de Salomon, sa ceinture, son sceau ont été parés de vertus magiques. Des ouvrages d’Éliphas Lévi, un talisman éthiopien et une illustration persane où il apparaît en prince des génies témoignent ici de cette réception foisonnante.

Section 6 – Cultures populaires

 David et Salomon sont présents dans la culture populaire et jusques en des endroits où on ne les attendrait pas. Ils se sont longtemps invités dans le quotidien. On les trouve représentés sur des objets anciens (17e19e siècles) : des pièces d’étoffe et de vaisselle, mais également des carreaux de poêle en faïence, une poire à poudre et un jeu de cartes. Les deux figures royales font par ailleurs toujours partie de notre imaginaire collectif. On les croise dans des livres pour enfants, des mangas et des péplums, mais également dans des magazines sportifs et des jeux vidéo. La publicité n’est pas en reste, qui se plaît notamment à parodier en des sens multiples et à des fins diverses le célèbre David de Michel-Ange.

Organisation

Comité scientifique et commissariat

  • Daniel Bornemann, conservateur en chef, responsable du domaine Patrimoine et alsatiques, Bnu,
  • Christian Grappe, Professeur de Nouveau Testament, Université de Strasbourg, Faculté de théologie protestante, UR 4378
  • Régine Hunziker-Rodewald, Professeure d’Ancien Testament, Université de Strasbourg, Faculté de théologie protestante, UR 4378
  • Catherine Soulé-Sandic, conservatrice, cheffe du département Arts, langues, littératures et aires culturelles, Bnu
  • Marc Vial, Professeur de Dogmatique, Université de Strasbourg, Faculté de théologie protestante, UR 4378
  • Madeleine Zeller, conservatrice en chef, chargée de missions patrimoniales, Bnu

Partenaires

L’exposition est réalisée en partenariat avec l’Université de Strasbourg et l’UR 4378 (Théologie protestante).

Prêteurs (liste sous réserve)

Musées de la Ville de Strasbourg, Fondation de Œuvre Notre-Dame (Strasbourg), Médiathèque Malraux (Strasbourg), Archives de la Ville et de l’Eurométropole (Strasbourg), Bibliothèque nationale de France, Espace Reine de Saba (Paris), Comité Chagall (Paris), Musée d’Unterlinden (Colmar), Otto Dix Stiftung (Vaduz), Commune de Saint-Jean-Saverne, Musée du Château des Rohan (Saverne), Abbaye de l’Oelenberg (Reiningue), Palais des ducs de Lorraine (Nancy), Musée départemental Arles Antique, prêteurs privés.

Dates

L’exposition sera présentée du 13 septembre au 13 décembre 2023 dans la salle d’exposition de la Bnu.

Programmation

L’exposition sera accompagnée d’un catalogue et d’une programmation proposant projections, conférences, tables rondes et spectacles à l’auditorium de la Bnu.221



Citer ce billet
Catherine Soulé-Sandic (2023, 21 février). [Exposition à venir] Sacrés Rois ! David et Salomon à travers les âges. Lieu de recherche : le carnet de la Bnu. Consulté le 29 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/m4bh

  1. Les Rois sacrés de la Bible : à la recherche de David et Salomon par Israël Finkelstein et Neil Asher Silberman, Bayard, 2006 []

Catherine Soulé-Sandic

Cheffe du département Arts, Langues, Littératures et Aires culturelles - Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search