Colloque international | Faire connaître les mondes en découverte

Lundi 14 et mardi 15 octobre | Auditorium 1er étage

Le colloque propose de réfléchir aux processus par lesquels les mondes en découverte sont portés à la connaissance d’un public plus ou moins large. Les explorations novatrices ont depuis longtemps fait l’objet de formes de médiatisation, avec des filtres qui ont laissé une large place à la fiction et au merveilleux. Les supports ont considérablement changé au fil du temps : récits oraux ou écrits, cartes, images de toutes sortes, et plus récemment photographies, films, reportages, télévision, Internet… 

Désormais, la découverte ne se limite plus à l’espace terrestre. Elle se déploie dans l’univers sidéral, mais aussi dans les espaces de fiction qui, à travers les mythes, l’art, la littérature et les contes philosophiques, n’ont jamais été absents des mondes en découverte. Ces univers nouvellement explorés ou inventés sont aussi des «mondes en découverte», qui aident à populariser les nouvelles technologies et que le colloque prendra en compte.

Organisé par la Bnu, le Laboratoire SAGE (UMR 7363, Université de Strasbourg-CNRS), l’Equipe d’accueil Mondes germaniques et nord-européens (EA 1341, Université de Strasbourg) et le Laboratoire CESSMA (UMR 245, Université Paris-Diderot-IRD-INALCO)

Comité scientifique :

  • Odile Goerg (CESSMA, Université), Paris-Diderot)
  • Philippe Hamman (SAGE, Unistra)
  • Alexandre Koebel (CESSMA, Université Paris-Diderot)
  • Thomas Mohnike (Mondes germaniques, Unistra)
  • Jean-Luc Piermay (SAGE, Unistra)
  • Patricia Zander (SAGE, Unistra)

Comité d’organisation :

  • Annick Bohn (Bnu)
  • Gwenaël Citérin (Bnu)
  • Jean-Luc Piermay (SAGE, Unistra)
  • Benoît Wirrmann (Bnu)

Programme

Lundi 14 octobre 2019

9.30         Ouverture du colloque par M. Alain Colas, administrateur Bnu

9.45         Présentation du colloque

10.00       Axe 1 : Les médias, vecteurs de connaissanc

Modératrice : Odile Goerg, Professeur, Université Paris-Diderot

Paula ALMEIDA MENDES, post-doctorante, Littérature portugaise, Université de Porto : Faire connaître le Brésil à travers les textes aux 16e et 17e siècles.

Paul FAGGIANELLI-BROCART, doctorant, littérature comparée, Université Paris-Ouest Nanterre : Musées fictifs et espaces inconnus. Politiques de l’exposition dans le roman entre 1860 et 1920.

 Catherine SELIMANOVSKI, Maître de Conférences, Géographie, Université de Montpellier : Frontière(s) et littérature.

 Sarah Maria NOSKE, Master Histoire, Université de Giessen : Island mappings. Representations of Aotearoa New Zealand after its rediscovery in the

18th -19th centuries.

Martin VAILLY, Docteur, Histoire des Sciences et des Savoirs, vacataire EHESS : Explorer, traduire et donner le monde à voir. L’iconographie cartographique et la diffusion des savoirs géographiques dans l’œuvre de Vincenzo Coronelli

12.30        Pause

14.00        Axe 1 (suite)

Harald GROPP, Professeur, Histoire des Sciences, Université de Heidelberg : From Albi to Strasbourg. Discovered worlds in maps and the interested  public.

Stefaan MISSINNE, Professeur, Fellow of the Royal Geographical Society, Histoire de la Cartographie et Expert de Léonard de Vinci, Vienne : Le Globe de Léonard de Vinci de 1504.

Damien COULON, MCF, Historien, Université de Strasbourg : Entre mythes, traditions et itinéraires marchands actualisés : les représentations de la mer Rouge dans la cartographie majorquine aux 14e et 15e siècles.

15.00        Discussion générale sur l’axe 1

15.30        Pause

15.50        Axe 2 : L’imaginaire comme moteur de découverte du monde

Modératrice : Patricia Zander, MCF HDR, Université de Strasbourg

Salomé DEBOOS, Maître de conférences, Anthropologie, Université de Strasbourg : Marcheurs et trekkeurs, traqueurs d’éternel.

Alexandre AUDARD, Doctorant, Histoire, Université Paris-Diderot : La carte malgache de Gauguin : nuancier impérial d’un long désir de conquête (baie de Diego-Suarez, 1887-1890)

David MORIN ULMANN, Publicité, Enseignant, Ecole de design Nice : Petite anthropologie des mythes modernes et des modélisations pop culturelles de la découverte.

17.20      Visite guidée de l’exposition Hors du monde, la carte et l’imaginaire par les commissaires.

Mardi 15 octobre 2019

8.30         Axe 2 (suite)

Laurence ROGATIONS, Docteure, Littérature et histoire culturelle, Université Paris IV-Sorbonne : La Scandinavie, « monde en découverte » dans la presse française à la fin du 19e siècle.

Jérôme CHAMPIGNY, Géographie, Enseignant classes préparatoires, Nanterre : La bande dessinée : de la découverte des mondes aux mondes à découvrir.

Benjamin FURST, Ingénieur d’études, Histoire, et Brice MARTIN, Géographie, Université de Haute-Alsace : Cartographier les univers fantastiques : une analyse géo-historique des espaces fictionnels.

Françoise WILLMANN, Maître de conférences HDR émérite, Histoire des idées, Université de Lorraine : Les mondes “à découvrir” de la science-fiction.

10.30       Pause

11.00       Discussion générale sur l’axe 2

11.30       Axe 3 : Pouvoir politique, domination de l’espace et des hommes

Modérateur : Philippe HAMMAN, Professeur, Université de Strasbourg ou Thomas MOHNIKE, Professeur, Université de Strasbourg

Pierre-François PEIRANO, Maître de conférences, Civilisation américaine, Université de Toulon : L’apport de l’expédition Lewis et Clark dans la connaissance du territoire américain.

Lancelot ARZEL, Enseignant-chercheur associé, Histoire, Centre d’Histoire de Sciences-Politiques, Paris : “Au pays des merveilles” ? Faire découvrir l’Afrique centrale par la nature durant la conquête coloniale, à la fin du 19e siècle et au début du 20e siècle (Etat indépendant du Congo).

Romain CHASLES, Assistant diplômé, Sciences sociales et politiques, Université de Lausanne : Cynégétique et gouvernement des missions scientifiques. Itinéraires croisés de trois chasseurs transnationaux et diffusion des savoirs en Occident – 1879 à 1913.

13.00        Pause

14.30        Axe 3 (suite)

Jean-Luc ARNAUD, Architecture-urbanisme, DR CNRS, Laboratoire Télemme, Université d’Aix-Marseille : Dresser et publier une carte mal documentée à la fin du 19e siècle, la carte d’Afrique de Lannoy de Bissy.

Xavier HERMAND, Doctorant, Anthropologie, EHESS Paris : L’éternelle découverte de l’Afghanistan : des rapports coloniaux du 19e siècle au journalisme numérique, quelle évolution ? (sous réserve)

Sébastien PREUIL, Doctorant, Géographique, Université de Saint-Quentin-en-Yvelines : Angkor cité dormante redécouverte : une vision patrimoniale du monument forgée à l’époque coloniale aujourd’hui relayée par les médias et les réseaux sociaux.

Alexandre SIMON-EKELAND, Doctorant contractuel, Histoire, Université d’Oslo : Gustave Lambert, le Français qui découvrit presque le pôle Nord.

16.30       Discussion générale sur l’axe 3 et le colloque

17.00       Fin du colloque


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.