Construction d’une nouvelle structure dédiée à la donnée : le DataLab

par Madeleine Hubert,  chargée de mission en Ingénierie de services pour les humanités numériques

Depuis quelques années, l’idée d’un nouveau lieu circulait dans les couloirs de la Bnu. Un laboratoire avec une cellule spécifique liée à l’exploitation de données numériques. Le programme CollEx-Persée a permis de recruter une chargée de mission pour s’emparer du montage de cette composante nommée : DataLab. En avril 2019, la volonté fait place à un plan d’action.

Qu’est ce qu’un DataLab ? La définition donnée par le site communautaire Infolabs expose parfaitement les finalités générales de ce lieu qu’on retrouve également sous le terme d’Infolab : “un espace collaboratif dédié à la compréhension, la manipulation et l’exploitation de données.[1]” En résumé, un espace pour apprivoiser, dompter et triturer de la donnée numérique.

Quelles données ? Le patrimoine archivistique de la bibliothèque se compose de collections labellisées, manuscrits, fonds égyptologiques, collections iconographiques et cartographies, fonds particuliers… Une fois numérisée, cette richesse documentaire représente un vivier de données.

Quelles activités ? On met en commun ses compétences dans le but de partir à la recherche de documents ou de jeux de données, constituer un corpus de recherche, tester les fonctionnalités de logiciels, numériser des documents physiques, se former sur des nouveaux sujets, participer à des événements, échanger ses connaissances, expérimenter de nouvelles pratiques, collaborer sur des projets passionnants… dans le but de travailler autrement.

Comment implémenter un DataLab dans une bibliothèque ? Une bonne connaissance de son environnement est indispensable pour proposer des activités cohérentes. Cette réflexion implique le personnel et les services aux chercheurs initialement mis en place (numérisation, océrisation, consultation d’archives…). En outre, l’équipe projet désire rapidement implémenter une offre de services de base et adaptable. Ce sont les usagers, en d’autres termes les labers, qui façonneront au fil de l’eau cette offre à leur image. Ainsi, les Data coaches qui animeront ce service devront se montrer à l’écoute et faire preuve d’une grande flexibilité en terme de compétences informationnelles.

Où se trouvera le DataLab ?  Il sera hébergé dans le Laboratoire de la Bnu qui verra le jour en 2021 et qui s’inscrit dans les objectifs fixés à l’horizon 2022[2]. Dans l’attente de la clôture de ce chantier, le DataLab continue en parallèle de se construire et de se développer dans un espace numérique. Actuellement une réflexion est menée sur les actions à entreprendre pour donner de la visibilité à cette future offre de services destinée aux labers.

D’autres informations suivront sur ce blog.

Vous voulez en savoir plus et/ou participer à l’élaboration de ce projet
passionnant ? Venez en discuter avec notre équipe : lab@bnu.fr
Pour en savoir plus : Préfiguration d’un DataLab BNU : Fiche projet. [PDF]. 1p. 
Disponible sur le site de CollEx-Persée via le lien :  
http://www.collex.eu/wp-content/uploads/2018/11/doc-pr%C3%A9sentation-projet-datalab_sitewebCollEx.pdf


[1] Source : Portail de la communauté de l’infolab. L’infolab c’est quoi ?. Consulté le 26 août 2019. Disponible sur : https://infolabs.io/

[2]  Source : Les textes : Projet d’établissement de la BNU 2018-2022. [PDF]. Consulté le 28/08/2019. Disponible sur : http://www.bnu.fr/etablissement/les-textes


Catherine Soulé-Sandic

Cheffe du département Arts, Langues, Littératures et Aires culturelles

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.