Badische Medaillen de Joachim Zeitz

Une étude d’ensemble sur l’art et l’histoire de la médaille alsacienne se fait encore attendre. Depuis la Numismatique de l’Alsace, d’Arthur Engel et Ernest Lehr, si les monographies qui détaillent tel ou tel aspect du sujet sont nombreuses, aucun livre ne fait encore la somme de toutes les informations et de toutes les références modernes. De l’autre côté du Rhin, un très beau livre vient de paraître et comble d’aise l’amateur et le numismate. Il s’agit de la somme de Joachim Zeitz consacrée à la médaille badoise, de ses origines à l’année 1806, donc de la Renaissance à la transformation, sous l’impulsion de Napoléon Ier, du margraviat de Bade en Confédération du Rhin.

S’il y a lieu ici de rendre compte de cet ouvrage, c’est pour deux raisons. D’une part, certaines des médailles reproduites et commentées sont les exemplaires que possède la BNU. D’autre part, et c’est sans doute plus important, une grande partie de l’ouvrage concerne l’histoire de l’Alsace. Certes le Rhin sépare les deux territoires, mais il est, on le sait, plus un trait d’union qu’une frontière. Des entités territoriales enjambaient le fleuve : l’évêché de Strasbourg jusqu’à la Révolution, ou le comté de Hanau-Lichtenberg pendant une certaine période. Combien de chevaux et d’hommes l’ont enjambé, traversé à la nage, en bateau ou à cheval dans l’eau ou sur des ponts ! L’art de la médaille se souvient de tous les grands épisodes de cet art de la guerre : des noms comme Breisach, Freiburg, Philippsbourg ou Sasbach parleront à tous les historiens.

Ainsi, la première médaille traitée par l’ouvrage nous montre le profil de Louis XIV célébrant la bataille d’Altenheim. L’histoire métallique du roi soleil est bien une histoire du Pays de Bade, comme une histoire alsacienne. Le point de vue « d’en face » sur ces monuments nous est donné, selon la structure suivante : un premier catalogue des médailles selon les lieux et les tenants du pouvoir, puis un catalogue consacré aux pèlerinages et aux confréries, suivis de divers index. Chaque lieu (et le Rhin lui-même est également pris comme un « lieu ») est d’abord situé dans l’espace et dans le temps, avec parfois une carte détaillée pour faciliter la compréhension des cas difficiles (comme l’évêché de Strasbourg). Puis la médaille, très bien reproduite en couleurs, avec des agrandissements remarquables, est détaillée quant à sa légende aux abréviations toujours développées, puis commentée sous tous ses aspects. Les données numismatiques sont ensuite complétées, et enfin une bibliographie classée par ordre chronologique, propre à chaque médaille, ainsi que des indications de passages récents en vente publique complètent l’exposé.

Le corpus compte 522 médailles ayant un rapport avec le Pays de Bade, et 69 médailles de pèlerinages et de confréries.

Un index des médailleurs (ou artistes), une liste des collections publiques et privées consultées, un index des noms de lieux incluant les entrées secondaires vers ceux-ci, et un glossaire complètent l’ouvrage.

Badische Medaillen: Schaumünzen dokumentieren dreihundert Jahre oberrheinische Geschichte bis 1806 / Joachim Zeitz. – Petersberg : Imhof, 2018

 

Evêché de Strasbourg : p. 428 à 451, n° 451 à 475
Possessions des Hanau-Lichtenberg : p. 95-95
Kehl : p. 152-160
Rhein : p. 328-378
Breisach : p. 28-41
Freiburg i. B. : p. 52-74


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search