Exposition | Bagages d’artistes jusqu’au 30 avril

Qu’ils soient réalisés au cours de voyages, pendant leur formation ou tout au long de leur activité professionnelle, les carnets de notes – écrites ou graphiques –  élaborés par les artistes (architectes, peintres, sculpteurs, artistes-décorateurs…) témoignent de pratiques qui semblent transcender les périodes. Si, à partir du XIXe siècle, ces carnets rassemblent des « objets » de nature très variée (dessins, gravures, coupures issues de diverses publications, photographies…), la démarche des artistes semble toujours avoir été la même quelle que soit la période. Il s’agit pour eux de rassembler des images qui les ont séduits, interpellés, intéressés à un titre ou à un autre et dont ils souhaitent conserver la trace à des fins documentaires ou dans l’idée de les réutiliser, au moins partiellement.

Véritables « musées de papier » ou « musées imaginaires », ces carnets associent différents éléments dessinés ou collés souvent à touche-touche, parfois même dans des sens différents et sans ordre apparent. L’objet de cette exposition est bien de donner un sens à cette documentation constituée par les artistes en la confrontant à leurs propres créations.

En mettant ainsi en évidence l’éclectisme de leur culture et la construction de leur imaginaire, c’est le processus créatif de Théo Berst, Camille Claus, Eugène Dock, Karl Haller von Hallerstein, Robert Heitz, Emile Reiber, Edouard Roederer ou encore Edouard Schimpf qui s’éclaire d’un jour nouveau.

L’exposition Bagages d’artistes. Carnets de notes, carnets de références, musées de papier, présentée en marge du colloque international « Carnets de notes, carnets de références, musées de papier. Regards croisés sur la culture visuelle des artistes et le processus de création du Moyen Âge à nos jours » (Strasbourg, Bnu, 23-25 mars 2022), est le fruit d’une collaboration entre l’Université de Strasbourg et la Bibliothèque nationale et universitaire.

Son contenu est l’aboutissement d’un projet pédagogique initié et mené par Denise Borlée et Hervé Doucet, au sein du module « Actualités de la recherche en Histoire de l’art » du Master Histoire de l’art, et du travail des sept étudiants qui y ont pris part. Cette exposition est le résultat des recherches qu’ils ont menées sur des carnets de notes ou série de feuillets d’artistes, alsaciens pour la plupart, des XIXe et XXe siècles conservés à la Bibliothèque nationale et universitaire, aux Archives de la ville et de l’Eurométropole de Strasbourg et au Cabinet des estampes et des dessins des Musées de la Ville de Strasbourg.

Le commissariat de cette exposition est assuré par Denise Borlée, maître de conférences en Histoire de l’art médiéval, et Hervé Doucet, maître de conférences en Histoire de l’art contemporain (UR 3400 ARCHE, Université de Strasbourg), Gwénaël Citérin, responsable scientifique du secteur Arts et iconographie, et Catherine Soulé-Sandic, cheffe du département Arts, Langues, Littératures et Aires culturelles à la Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg.

Avec la participation de Quentin Despond, Amandine Feroleto, Nicolas Heck, Alexia Jouvenot, Marianne Lepage, Enzo Stanca et Yiyao Wu.

Les prêteurs de l’exposition :

  • Archives municipales et de l’Eurométropole
  • Musée Bartoldi, Colmar
  • Musée de Saverne
  • Musées de Strasbourg (Musée alsacien, Cabinet des dessins et des estampes)
  • Musée Théodore Deck, Guebwiller
  • Médiathèque de la Haute école des arts du Rhin
  • Service des bibliothèques, Université de Strasbourg
  • Jean-Pierre Berst
  • Catherine Fonné
  • Aline et Francis Joessel
  • Geneviève Werlé-Schimpf

Catherine Soulé-Sandic

Cheffe du département Arts, Langues, Littératures et Aires culturelles - Bibliothèque nationale et universitaire de Strasbourg

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.